• Chapitre 11

    Chapitre 11

    La saison morte 

    L'air était glacial. Le soleil se levait a peine. Assise dans la clairière, tel une ombre, Plume Dorée observait l'astre solaire, qui apparaissait petit a petit. Elle n'arrivait pas à dormir. Dès qu'elle avait fermé les yeux, elle avait rêvée qu'elle se trouvait à une assemblée. La lune brillait, l'île bourdonnait de chats de chacune des tribus. Alors qu'un des chefs allait prendre la parole, un vent froid et violent avait soufflé, obligeant  Plume Dorée a fermé les yeux. Lorsqu'elle les avait rouvert, tout avait disparu, un silence de mort régnait. Plume Dorée avait alors senti un liquide visqueux et repoussant lui frôler les pattes, elle avait alors baissée la tête et découvert le sol couvert de sang, de touffes de poils et d'os de chats. Tandis qu'une peur incontrôlable l'avait envahir, un hurlement des plus sinistre  se fit entendre. Une gigantesque ombre m'avait dominée de toute sa hauteur avant que les ténèbres n'envahir sa vue. Avant que la guerrière ne se réveille, les paroles énigmatique, que Ciel de Lave lui avait répété en rêve, lui revinrent. Une voix douce et chaleureuse lui dit. << Un grand danger menace les tribus. Un chat extérieur à la forêt vous sauvera. Tu es l'élue, Plume Dorée. Tout repose sur toi. >>  

    Puis elle s'était réveillée.

    La guerrière soupira, qu'elle était la signification de se rêve? C'était un message de la Tribu des Cieux, elle n'avait aucun doute la dessus. Mais de quoi devait elle se méfier au juste? Cette terrifiante ombre était elle réelle? Ce qu'elle avait vu dans son rêve allait-il réellement se produire? Elle frissonna, non de froid cette fois mais de peur. Si ce rêve lui avait montré le futur, avait il une seule chance de survivre? Elle était plongée dans ses pensées, si bien qu'elle n'entendit pas Croc Fauve s'approchait. Aussi elle sursauta lorsqu'elle le vit. Sans un mot, ils s'assirent côte à côte, leur fourrure se touchaient, la queue entremêlée, ils restèrent là, attendant la première patrouille pour partir chasse le peu de gibier qui osait sortir de son trou, en cette saison.

    <<Que tout le monde se rassemble pour une assemblée de la Tribu!>>                        

    Ce cri réveilla Plume Dorée qui dormait encore dans la tanière des guerriers, roulée en boule dans la mousse sèche. D'autres guerriers tels que Bec Pointu, Lune de Feu qui dormaient encore eux aussi, se levèrent pour aller se rassembler avec les autres. Plume Dorée les imita. Une fois que la Tribu fut rassemblée au pied de la Surélévation, Ciel Gris appela Patte de Terre et Patte de Mousse, ainsi que leur mentors, à venir au pied de la Surélévation.

     <<Ces deux apprentis ont prouvé leur valeur et leur dévouement à la Tribus de L’Éclair bien des fois. Sous la gouverne de leurs mentors, Perle d'Ambre et Tigre Blanc, qui leur ont enseigné leurs meilleurs techniques de chasse et de combat, ces jeunes chats ont faits leur possible pour aider leur Tribu natale, que ce soit malgré le froid et la faim ou la chaleur intense, leur loyauté ne l'est à pas quittée. Ils sont prêts à devenir de véritables guerriers. Patte de Mousse! A partir de cet instant tu es une véritable guerrière. Tu t'appelle à présent Cœur de Mousse. Patte de Terre! A présent tu es un guerrier, sous le nom de Pelage de Terre. >>

    Plume Dorée sortit la joie et l'excitation des nouveaux guerriers. Elle se souvint de ce qu'elle même avait ressentit lors de son baptême de guerrière. La joie extrême qui l'avait saisi, l'impatience de ce voir attribuer des taches de guerrière et puis la première nuit dans la tanière des guerriers...Tandis qu'elle était plongée dans ses doux souvenirs, la Tribu commençait à ce disperser. Plume Dorée s'empressa de se lever et d'aller se  chercher une pièce de gibier. Elle se choisit une souris, assez maigre mais elle n'avait pas très faim et il ne fallait pas gâcher le gibier, pas alors que la saison froide approchait à grandes pattes. Tandis qu'elle mangeait elle observa la vie de la Tribu: Croc Fauve, parlait avec Ciel Gris; Pelage de Cendre et Tigre Blanc discutait avec Eau Douce qui surveillait ses deux filles; Fleur de Cerisier vérifier ses herbes médicinales; les anciens de la Tribu discutait calmement avant qu'un d'eux ne se dirige vers la tanière de la guérisseuse, située non loin de la leur; Patte de Lilas et Pelage de Terre se parlaient aux abords du camp, flan contre flan. Ils semblaient si proche...

    Plume Dorée eu vite finis de dégustée sa souris. Elle fit une rapide toilette avant de se diriger vers Croc Fauve qui discutait avec tout un groupe de guerriers.

    <<Trois groupes de chasseurs vont partir à la chasse. Rêve Blanc! Prend deux autres chasseurs avec toi et partaient du côté du territoire de la Tribu de la Lumière. Vous marquerais la frontière puis chasserais un peu, la tribu à besoin de gibier. Poil Roux tu dirigeras la deuxième équipe de chasse. Plume Dorée, Pelage de Cendre, avec moi. >>

    Sur ces mots les chasseurs se dispersèrent. Rêve Blanc appela Tigre Blanc et Perle d'Ambre, tandis que Poil Roux partis avec Lune de Feu et Aile de Chouette. Cette dernière laissait de plus en plus ses chatons à la pouponnière sous la surveillance de Eau Douce et de Belle Pétale. Ceux ci seraient bientôt des apprentis. Enfin, il ne restait plus qu'eux trois, Pelage de Cendre, Plume Dorée et Croc Fauve. Le lieutenant dit alors.

    <<Je dois d'abord aller voir Ciel Gris, on part juste après. >>

    Et il parti en direction de la tanière de chef, qui se reposait au soleil en haut de la  Surélévation. Plume Dorée chercha Patte de Lilas du regard. L'apprentie paressait, devant la tanière des apprentis, auprès de Pelage de Terre. La guerrière dorée fut distraite par Fleur de Cerisier qui sortait de sa tanière, pour aller vers Patte de Lion, Patte de Feuille et Patte de Lave. Après un instant, la guérisseuse les quitta pour aller interpeller Patte de Lilas, enfin Fleur de Cerisier se leva et parti en direction de la pouponnière où Petite Rivière et Petite Brume jouait à se pourchasser. L'ancienne chatte domestique vient alors trouver Plume Dorée, qui se tenait là, neutre, Pelage de Cendre l'ayant laissé pour aller voir que fabriquait Croc Fauve.

    <<Plume Dorée! Fleur de Cerisier nous à demander à moi et aux autres apprentis, d'aller chercher de la mousse pour les nids des tanières. Je peux y aller? Tu n'a pas besoin de moi? >>

    Plume Dorée prit une grande inspiration avant de répondre.

    <<Patte de Lilas. Tu n'a pas a me demandait pour aller rendre service à un guerrier ou à quelqu'un d'autre, si ce que te demande Fleur de Cerisier te semble juste fait le! Elle te demande de rendre service à la tribu et tu dois loyauté et dévouement à la tribu ,alors heureusement que tu peux. Et puis je suis ton mentor pour t'apprendre des choses et t'aider à mieux servir ta tribu, je suis là pour t'aider à devenir une vraie guerrière. Mais tu l'ai déjà dans ton cœur et rien ni personne ne pourra changer cela, je te le promet.>>

    Sur ces mots la guerrière fila chercher Croc Fauve et son amie, avant de partir chasser.

    Elle s’élança dans la forêt, toute  heureuse. Croc Fauve courait à ses côté, tandis que Pelage de Cendre restait derrière. Soudain cette dernière demanda.

    <<Où allons nous chasser?

    -Je pensais que l'Arbre aux Écureuil serai un bon choix haleta Croc Fauve. Même si le temps se rafraîchit, il y a toujours des faines et des noisettes sur le sol. Les écureuils y viennent faire leur réserve, on devrait y attraper quelque chose! Qu'en penses-tu Plume Dorée?

    -J'en pense que c'est parfait, répondit-elle>>

    Pelage de Cendre les dépassa, traçant un sillon de poussière sur son passage.

    <<Je vous attends là-bas!>>cria-t-elle gaiement, avant de disparaître dans les sous bois.

    En arrivant près de l'Arbre aux Écureuil, cet arbre majestueux qui, à présent, élever ses branches nues vers le ciel blanc, Plume Dorée constata que le sol était couvert de feuilles sèches et de brindilles cassantes. Il faudra apprendre a y chasser sans faire de bruit ou sinon les proies les entendraient. Croc Fauve dut aussi le constater car sa queue frémit comme si il était agacé. Certes les chasseurs avaient l'habitude de faire attention où ils mettaient les pattes à la saison morte mais ailleurs dans la forêt il y avait de l'herbe pour marcher silencieusement. Il était rare que sitôt en cette saison, tant de feuilles sont tombées, le froid et le gel avait sans doute accélérait ce phénomène

      Plume Dorée chercha Pelage de Cendre des yeux. Elle la repéra, tapis à l'ombre d'un buisson, ne quittant pas des yeux un moineau qui picorait les graines sur le sol. L'oiseau tentait dans avalée une grosse. Profitant de l’inattention du volatile, Pelage de Cendre s'approcha, elle s'avançait, repliée sur elle même. Elle allait bondir quand une brindille craqua sous ses pattes, alerté le moineau lâcha sa graine et s'envola en direction des fougères qui dissimulait Plume Dorée et Croc Fauve. Plume Dorée sauta et attrapa l'oiseau au moment où il passa au dessus d'eux. Un coup de croc et se fut fini.

    <<Plume Dorée! Te voila ! Heureusement que tu étais là ! Le sol n'est pas idéal pour la chasse, j'ai raté un mulot en arrivant.

    -Contente d'avoir pu aider ! On s’en tira mieux si on s’entraide et que l'on piège le gibier.

    -Tout à fait d'accord avec toi, intervint Croc Fauve. En se servant des brindilles on devrait attraper plus de proies!>>

      Le mulot sortit de son trou, lentement, l'odeur du sang empreignait l'air. Méfiant il s'approcha d'une graine. Plume Dorée se posta lentement, en silence derrière lui, sur les branches de l'arbre. Le trou du rongeur où celui-ci se réfugierait en cas de danger se trouvait tout près d'elle, entre les racines du chêne. Le mulot avait atteint sa graine, il commençait à la grignotait. Pelage de Cendre et Croc Fauve, tapis non loin sous deux buissons, prirent chacun une brindille dans la gueule. D'un même coup de croc, ils les firent craquer. Le bruit interrompit le repas du rongeur, alerté il fila vers son trou pour se mettre à l’abri. C'était sans compter sur Plume Dorée. Le voyant revenir à toute vitesse, la guerrière bondit et le tua.

    <<Et un de plus!>> fit Pelage de Cendre.

    Leur plan avait marché, une fois encore. Ils avaient déjà attrapé un merle, deux souris, un moineau et un écureuil en plus du mulot.

    <<Nous devrions rentrer, proposa Croc Fauve. Le soleil va se coucher.

    -Oui, rentrons>>approuva Plume Dorée en saisissant le merle et l’écureuil.

    Chacun prit deux proies et ils se mirent en route pour le camp. Sur le chemin du retour, une odeur nauséabonde prit Plume Dorée à la gorge.

    <<Tu sens ça ?>>demanda Pelage de Cendre.

    Plume Dorée acquiesça, elle se concentra davantage pour parvenir à identifier cette odeur qui pourtant, elle en était certaine, lui était familier.

    <<Du sang...C'est du sang. L'odeur est éventée et vieille mais j'en suis certain, assura Croc Fauve.

    -Tu a raison>>reconnut Pelage de Cendre.

    Plume Dorée déposa son fardeau et huma encore l'air.

    <<Par là !>> dit elle avant de s'enfoncer dans les fourrées.

    Ses camarades lui emboîtèrent le pas. Ils avaient cachés le gibier dans l’herbe haute. Ils coururent un petit moment dans l'herbe qui leur martelait jusqu'en au des pattes avant d'arriver à une zone à découvert. Tout était calme, presque normal sauf ce silence. Ce silence oppressant qui régnait. Nul oiseaux ne chantait, nul vent ne soufflait. Et puis Plume Dorée les vit. Des ossements, au bord de la clairière, près d'un rocher. Elle s'approcha lentement. Ses amis la précédèrent. Il y avait un silence des plus sombres. En regardant de plus près, Plume Dorée remarqua du sang séché sur le roc et sur les brins d'herbe. Les os, eux, était blanc et lisse avec par ci par la des bout de viande restant. Ils étaient bien trop grands pour appartenir à un lapin et encore moins à une souris. Non,ils appartenait a un habitant des bois plus grand encore.

    <<C'est sans doute une biche ou un cerf. déclara Croc Fauve

    -Qui a fait ça? Ce n'est pas un chat qui a fait ça! protesta Pelage de Cendre.

    -A ma connaissance, aucun être de la forêt ne pourrait tuer un animal si grand.

    -Tu a raison. Je me demande bien ce que c'est. Un Sans-Queue peut-être?

    -Je sais ne pas. Un Sans-Queue n’aurait pas laissé autant de trace. Rentrons>>

     Et ils prirent le chemin du retour. Plume Dorée resta un instant à contempler les os de ce spectacle terrifiant avant de les rejoindre.                                                                 De retour au camp, la patrouille de chasse déposa ses proies sur le tas de gibier plutôt bien garnies par les deux autres équipes de chasses, puis ils se dirigèrent vers la tanière du chef. A l'entrée du tunnel qui menée à la caverne souterraine du chef, les trois félins s’annoncèrent.

    <<Entrez !>>

    Croc Fauve passa le premier, Pelage de Cendre ensuite et Plume Dorée ferma la marche. Ils pénètrent ensuite dans une salle ronde, creusé dans une terre en argile. Dur et à la fois souple, elle faisait un abri sûr et idéale. Ciel Gris était couché sur un nid de mousse, au milieu de cette pièce de terre, un lapin venait de lui être apporté.

    <<Désolé, nous te dérangeons peut-être>>avança Croc Fauve

    Le chef se leva et s'étira.

    <<Mais non, voyons ! Qui y a t-il, ajouta-t-il en voyant l'air préoccupé des félins. Un souci?

    -Nous étions partis chasser près de l'Arbre aux Écureuils. Sur le chemin du retour, nous avons sentis cette vieille odeur de sang. expliqua le lieutenant.

    -Et là nous avons trouvé des os. Et du sang. Pas tout frais mais du sang tout de même ! le coupa la guerrière ardoise qui trouvait visiblement que le lieutenant faisait traîner les choses.

    -Du sang...Du sang sec et des os. Une tribu adverse nous volerait du gibier ? Où ça ? s'enquit le chef

    -Pas très loin de l'Arbre aux Écureuils. répondit encore Croc Fauve. Dans une petite clairière. Mais ça m'étonnerais que se soit une tribu adverse. Le cadavre était  celui d'un gros animal, sans doute un cerf.

    -Alors qui ? demanda à nouveau Ciel Gris.

    -Si je peux me permettre, s'interposa Plume Dorée qui jusque là était restée silencieuse et avait suivi la conversation avec intérêt. J'ai remarqué une empreinte dans le sang au pied des rochers. Elle ressemblait à celle d'un chien, pas un petit chien mais à celle d'un molosse.   

    - Un chien? Tu crois qu'il y a un chien qui hante nos bois? C'est possible en effet. Même si je ne suis pas sur qu'un chien puisse tuer un cerf. C'est un animal noble et puissant. A ma connaissance aucun chien n'a jamais tué de cerf. affirma le chef.

    - Alors qu'es ce que cela peut-être! J'ai bien vu cette empreinte!

    - Je te crois Plume Dorée. Et il peut s'agir d'un chien. Ce n’ai pas car quelque chose ne se voit pas qu'elle ou ne se connais pas qu'elle n'existe pas! répondit Ciel Gris.

    - Nous devrions prévenir la tribu. La menace est réelle! Si un chien rôde réellement  nous devrions être sur nos gardes! Il faut mettre en place...., commença a proposer Croc Fauve.

    - Inutile. Nous ne sommes sur de rien, le coupa Ciel Gris. Et bien que je ne doute pas de vous - ajouta-t-il en voyant Plume Dorée et Pelage de Cendre sur le point de protester- Nous en reparlerons plus tard, conclut-il.                                                                                                                Vous devez être fatigué, vous n'avez pas chômés  aujourd'hui! >>

    Plume Dorée allait protester mais elle se ravisa, le chef avait raison se n'était peut-être rien. Elle voulut s'en convaincre mais au fond d'elle elle savait, elle savait la sombre vérité, la prophétie des étoiles se réalisait. D'un pas lourd, elle se dirigea vers la tanière des guerriers, épuisée.

    « Chapitre 10Chapitre 12 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 12:32

    Un loup,j'en suis sûre

    2
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 18:44

    ^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 23:35
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :