• Chapitre 11

     

     

    Patte Dorée ouvrit les yeux et s'étira. Les chauds rayons du soleil, passant à travers le feuillage de la tanière des apprentis, chauffaient déjà son pelage. Elle resta quelques instants immobile, à profiter de la chaleur avant de se rendre compte qu'elle était seule dans la tanière des apprentis.

    Patte Dorée se leva et sortit hors de la tanière des apprentis. La chaleur de la saison chaude la saisit aussitôt. Il y avait beaucoup de guerriers au camp, tous se reposaient à l'ombre ou mangeait. Par cette chaleur, on chassaient le matin ou au crépuscule, quand les proies allaient se désaltérer aux rares ruisseaux qui coulaient encore.


    L'apprentie dorée remarqua son mentor, qui dégustait un pigeon en compagnie de Belle Pétale, sa compagne. Elle s'approcha.


    << Tu es enfin levée, Patte Dorée. miaula Queue Noire son approche.


    - Désolé de me lever si tard. s'excusa la jeune chatte, honteuse d'avoir louper l'entraînement de l'aube. Je suis prête à partir, maintenant.


    - C'est trop tard, l'aube est passée depuis longtemps, on ira chasser demain, si tu te lèves à l'heure, bien sur.
    - Mais, je .... commença Patte Dorée.


    - Tu quoi? Tu es désolé, oui ça je sais, mais ce n'est pas avec des excuses que tu va apprendre à chasser. grogna Queue Noire.


    - Allons, elle était épuisée, l'Assemblée s'est finit tard hier soir et elle est encore jeune, elle a besoin de repos. miaula doucement Belle Pétale à l'attention de son compagnon.


    - Et alors? Le jour où elle sera guerrière et que le lendemain de l'Assemblée nous nous ferons attaquer, devra-t-elle aussi rester dans son nid à dormir car elle est fatiguée? feula le matou. Non, elle doit apprendre qu'il y a un temps pour tout, et il n'est plus temps d'aller chasser.


    - Elle n'apprendra jamais si tu t'arranges pour ne jamais l'emmener en forêt ! >>


    Le matou resta silencieux, il prit une autre bouchée de pigeon. Belle Pétale lança un regard ennuyé à Patte Dorée, qui dépitée s'éloigna en direction du tas de gibier. Elle allait prendre un écureuil bien dodu lorsque son mentor la rappela. Elle se retourna, prête à entendre un nouveau reproche quand il miaula, l'air bougon :
    << Dépêche-toi, tu as cinq minutes pour manger et me retrouver à l'entrée du camp. >>
    Le coeur de Patte Dorée fit un bond tant elle était surprise et heureuse. Elle échangea son écureuil contre une petite souris qu'elle avala en trois bouchée puis se précipita vers son mentor, tout guillerette.
    Celui-ci ne dit mot et s'engagea dans les bois. Ils suivirent un petit sentier de terre, parsemée ici et là d'herbe jaunie par la chaleur, de petits coquelicots avaient poussés le long de celui-ci, l'apprentie dorée s'amusa à donner de petits coups de pattes dans ceux-ci afin de voir les pétales rouges s'envoler au grès du vent. Elle arrêta lorsque Queue Noire la traita de chaton et le suivit sans broncher.
    Ils arrivèrent à une burification. Patte Dorée était totalement perdue. Elle ne reconnaissait rien dans cette forêt.


    << Bien, te souviens-tu dans quelle direction se trouve la Plaine de Bruyère? >> questionna Queue Noire.
    Patte Dorée observa chacun des deux chemins, mais cela ne lui disait rien. Elle désigna celui de droite.


    << Non, c'est pas là. fit son mentor avant de partir à gauche. Ne t'en fais pas, un jour tu saura reconnaître chaque brin d'herbe de cette forêt, pour l'heure c'est normal que tu ne saches pas te repérer. >>


    Elle hocha la tête, peu convaincu.


    << Pourquoi allons-nous à la Plaine de Bruyère? s'enquit-elle, perplexe.


    - Je t'ai dit hier à quoi servait cet endroit, souviens-toi.


    - Oui, je sais c'est là qu'on apprend à se battre, mais je pensais qu'on allait chasser.


    - Je te l'ai dit, il est trop tard pour chasser, il fait trop chaud, toutes les proies sont cachées dans leur tanière, au frais. >>

    Il continua, sans se soucier de l'apprentie.  Le chemin de terre se perdit bientôt dans les fourrés et les hautes herbes. Totalement désorientée, la femelle dorée le suivit à la trace, sans dire un seul mot.  Queue Noire l'exaspérait, toujours à grogner ou  à ronchonner, jamais satisfait. Elle se demandait pourquoi elle n'avait pas héritée d'un mentor plus aimable mais ferme à la fois, comme Perle d'Ambre mais pas un vieux matou aussi ennuyant que Queue Noire et aussi buté! Ils arrivèrent enfin à la Plaine de Bruyère. En quittant l'abri des sous-bois, la chaleur écrasante les pris à la gorge. C'est alors que Patte Dorée remarqua que la plaine était inondée de soleil, le peu d'ombre se trouvant aux extrémités de celle-ci. Persuadée qu'ils allaient s'entraîner à l'ombre, elle fonça vers la bordure la plus proche, Queue Noire la rappela aussitôt.

    << Pourquoi? On va s'entraîner non?

    - Oui mais pas si près des arbres, il n'y a pas assez de place. rétorqua son mentor

    - Tu veux dire que tu veux qu'on se batte au soleil? s'indigna la femelle.

    - Premièrement on ne va pas se battre on va t'apprendre quelques mouvements de combat, c'est juste un entraînement, on ne sort pas les griffes! Et ensuite, oui au soleil on ne choisis pas la météo, s'il pleut, on s'entraîne sous la pluie, s'il vente, sous le vent s'il y a des l'orage peu importe Si une tribu nous attaque un jour ou l'autre, peut importe la météo ou la température, tu te battras, alors autant t'y résoudre tout de suite. A moins que tu ne veuilles pas devenir guerrière? >>

    Patte Dorée soupira, murmura un "Bien sur que si" et s'avança au soleil. Elle avait chaud avec son épaisse fourrure. Queue Noire commença par lui demander de l'attaquer, en précisant bien sans les griffes, puis il lui montra comment se positionner pour attaquer sans perdre l'équilibre tout en restant rapide et puissant. Après de longs moments d'essais, la femelle dorée réussis  enfin. Elle pris appuie sur ses quatre pattes en forçant sur  celles de derrières, courba l'échine légèrement, se baissa un peu et lança sa patte droite en partant un peu sur le côté.

    << Parfait. C'était très bien, Patte Dorée. >> la complimenta le félin blanc.

    Si heureuse d'avoir enfin réussis et d'avoir même tiré un compliment du matou, la jeune chatte se laissa tomber au sol.

    << On peut faire une pause? s'enquit-elle, en sueur.

    - Si tu veut, va donc te poser à l'ombre, je vais aller voir si je trouve une proie près du ruisseau juste là-bas. >>

    Et il partit en direction d'un maigre ruisseau près des bosquets qui bordaient le côté opposé de là où était la femelle. Son estomac criait famine et sa fourrure était mouillée de transpiration. Pourtant, elle était heureuse, elle arrivait à se faire à Queue Noire, il n'était pas si méchant au fond et durant l'entraînement, infiniment plus patient qu'à l'ordinaire.

    Il revient bientôt, un poisson à la gueule. Il le posa devant l'apprentie.

    << Tu sais pêcher? s'étonna la femelle car peu de félins savait le faire.

    - Non, mais n'importe qui peut "pêcher" quand le ruisseau n'ai plus qu'un maigre filet 'eau et que ce petit poison est déjà à moitié mort de chaud. >>

    Ils e dégustèrent puis reprirent l'entraînement. Queue Noire lui apprit à enchaîner l'attaque avec une esquive pour ensuite pousser l'adversaire dans les côtes, le faire trébucher  et ensuite à le bloquer au sol pour qu'il se rende. Le crépuscule tomba alors et ils croisèrent une patrouille composée de Perle d'Ambre, Patte de Cendre, Feuille de Sapin et Patte Fauve. Patte Dorée parti avec eux tandis que son mentor s'enfonça dans les bois pour chasser un peu.

    « Concours de Noms!Belle Pétale - enfin, pour l'instant c'est Belle Pétale »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Juin 2016 à 18:56

    Merci beaucoup et bonne chance pour ton brevet=^.^=

    2
    Jeudi 16 Juin 2016 à 22:55

    Merci :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :