•  


    Plusieurs lunes passèrent et la saison froide arriva. Patte Dorée avait grandit, elle était maintenant plus robuste et ressemblait déjà à une guerrière. Sa soeur Patte de Lune l'avait dépasser en taille, ses grandes pattes, et son ouïe fine faisaient d'elle une chasseuse exceptionnelle  tandis que Patte Dorée se faisait plus remarquer en entraînement martial. Patte de Cendre, elle, était également plus douée en combat quand chasse, elle ne manquait d'ailleurs jamais de se vanter lorsqu'elle battait ses camarades ou son mentor.

    De nombreux changements c'étaient effectués dans la tribu.  Aube Scintillante avait donné naissance à deux chatons, dont un qui était mort de froid. Le dernier vivant, une femelle nommé Petite Lave en honneur à sa ressemblance frappante à son père, Ciel de Lave, était bien maigre et petite alors qu'elle avait déjà une lune. Patte Douce et Patte de Chouette avait reçue leur nom de guerrière et se nommaient respectivement Eau Douce et Aile de Chouette. Plume d'Oiseau avait rejoint les anciens et enfin le froid et la famine avait finit d'achevé Ciel de Lave, déjà faible depuis un moment. Nuage Gris était donc devenu Ciel Gris.

     

    Patte Dorée se mit en position du chasseur. Lentement, elle avança à pas feutrés. Elle banda ses muscles et bondit pour atterrir en plein sur un étourneau que grignotait une graine à quelques pas d'elle.

    << Bien joué! la complimenta Queue Noire qui se tenait non loin de là.

    - Il est tout maigre...  fit remarquer la chatte en tapotant sa proie du bout de la patte.

    - Ca reste du gibier, Aube Scintillante sera ravi de l'avoir. >>

    Patte Dorée inclina les oreilles en guise d'acquiescement et enterra l'oiseau afin de le récupérer au retour. Aujourd'hui, elle allait peaufiner ses techniques de combats. En effet, la saison froide était souvent meurtrière de part la faim et le froid mais également les renards et les blaireaux qui venaient de par delà des collines bordant leur territoire, poussé par la faim.

    Ils continuèrent leur chemin, suivant le sentier habituel. En passant près de l'Île aux Assemblée, Patte Dorée fut stupéfaite de voir l'eau du torrent d'habitude si fort et bruyant, immobile à cause du givre qui l'encerclait. C'était d'un coup si calme qu'elle en eu la chair de poule. Sans le bruit de l'eau, les Rochers Lumineux étaient plus effrayants que jamais.  En chemin, ils croisèrent un écureuil plutôt dodu pour la saison qui avançait prudemment sur les racines blanche des arbres. Queue Noire se mit en position et commença à ramper vers la cible. Il monta sans un bruit sur les racines à son tour et au moment de bondir, ses pattes arrières glissèrent et il tomba à la renverse. Alerté, l'écureuil s'enfuit et monta dans un arbre.

    << Crotte de souris! >> feula le félin blanc et se relevant.

    Lorsque Patte Dorée étouffa un petit rire, il feula de plus belle avant de se remettre en route, sans se préoccuper de si la femelle le suivait ou non.

     

    Enfin, ils arrivèrent à la Plaine de Bruyère. Celle-ci était d'autant plus belle avec  ses hautes herbes et sa mousse scintillantes de givre. Mais Patte Dorée n'avait pas le temps de s'attarder sur la beauté de l'endroit que Queue Noire était déjà bien loin devant. Elle le rejoignit et ils commencèrent l'entraînement.

    << Bien, je vais te montrer comment reprendre l'avantage lorsque ton adversaire te maintient au sol. Regarde moi bien. >> grogna le matou, transit de froid.

    Il s'allongea au sol sur le dos, mimant le fait d'être maintenu par un ennemi imaginaire,  prit appui avec ses pattes arrières sur le sol et bascula d'un coup sur le côté.

    << Et ensuite tu te relèves aussi vite que possible et griffe ton adversaire tant que tu le peux. >>

    Patte Dorée fit un essai - raté - avant de réussir l'enchaînement. Elle s'entraîna un moment jusqu'à le maîtriser parfaitement puis Queue Noire lui fit alors signe de l'attaquer. La femelle lui bondit sur le dos et le matou roula au sol pour lui faire lâcher prise, il se releva d'un bond et la maintient au sol. Elle voulu alors prendre appui sur ses pattes arrières mais le félin les bloqua avec ses propres pattes.

    << Que vas-tu faire maintenant? >> questionna-t-il.

    La féline dorée réfléchit à toute vitesse puis se souvenant d'un jeu entre elle et Patte de Cendre lorsqu'elles étaient plus jeune, elle rentra sa tête sous le ventre du matou et déplia brusquement la colonne vertébrale afin de faire perdre l'équilibre au félin.

    << Excellent! Voilà une technique digne d'une guerrière! >> la félicita le félin.

    Patte Dorée ouvrit grand les yeux et gonfla le poitrail, Queue Noire avait l'air impressionner, ce qui était très rare avec lui. Se radoucirait-il? Elle n'eut pas le temps d'y penser qu'elle sentit une patte lui fouetter l'oreille et vit son mentor s'éloigner.

    << Qu'es ce que tu fabriques? Tu compte rester là toute la journée? On rentre au camp, je meurt de froid! >> feulai-t-il.

    Elle soupira. Voilà le mentor qu'elle connaissait. Elle lui emboîta le pas et les deux prirent le chemin du camp.

     

    Ils passèrent le tunnel de bruyère et aussitôt, Patte Dorée sut que quelque chose ne tournait pas rond. Elle entendait un bruit de pleurs et un silence régnait dans le camp. Elle faillit lâcher son étourneau quand elle vit le petit corps blanc tacheté de brun de Larme de Cristal posé au milieu de la clairière. Du sang maculait son beau pelage long et ses yeux étaient blancs et sans vie.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique