•  


    Lorsqu’elle rouvrit les yeux, le soleil était déjà haut dans le ciel. Elle se trouva alors dans une tanière vide et ensoleillée. La petite chatte noire s’étira souplement en baillant. Elle se leva et se dirigea d’un pas lent vers la sortie. Une fois qu’elle fut habituée à la lumière, elle se rendit alors compte combien ça l'a changer d’être de retour, tout ce bruit et cette agitation était terrifiante comparé au calme et à la tranquillité de la maison de Sans-Queue. Les oreilles bourdonnantes elle s’avança vers le tas de gibier. Elle se sentait comme dans une bulle, elle prit un jeune moineau et alla se coucher dans un coin retiré près de la pouponnière d’où sortait justement Jolie Goutte et ses trois chatons.
    << Ne courez pas ! >> criait la guerrière sans quitter des yeux sa progéniture. Ces derniers firent la sourde oreille.  Petit Croc et Petite Boule d’Argent rejoignirent à toute vitesse leur père, Plume de Cygne qui s’était assis non loin, deux écureuils et une souris à ses pattes. Tandis que la reine allait à leur rencontre, sa petite dernière, Petite Boule de Granit courut vers la tanière des guérisseuses d’où sortait justement Fleur de Papillon. La petite chatte se mit à sautiller autour de la guérisseuse.
    Cette scène emplit soudain Fleur  de Nuit de colère. Et si Petite Boule de Granit devennait l’apprentie de Fleur de Papillon ? Cette idée fit frémit la petite chatte noire. Mais c’est moi son apprentie ! J’ai peut être reçue mon nom de guérisseuse mais j’ai quand même besoin d’elle ! J’étais partie mais je suis revenue, que ce sois pas  pour rien !  Le sang lui battait la tempe. Elle s’efforça de les ignorer et prit une bouchée de son moineau.  Peu à peu, elle se calma.
    Tandis qu’elle dégustait sa proie, Plume Sombre s’approcha d’un pas hésitant.
    << Fleur de Nuit ? >>
    L’interpellée releva la tête. Son cœur se mit à chavirer dès qu’elle vit sa douce fourrure  et ses grands yeux verts clairs.  Elle sentit aussitôt une boule au ventre en pensant à ses chatons, à leurs chatons.
    << Fleur de Nuit. … euh… je… je peux te parler. >>
    La jeune femelle noire leva la tête jusqu’à toucher la truffe de son compagnon. Mais celui-ci esquiva le geste attentionné avant de s’asseoir juste à côté d’elle.
    << Ecoute, ton…  ton père nous à raconter que tu avais été capturé par des…. des Sans-Queue mais il n’a pas dit un mot au sujet de… des chatons.
    - Ho Plume Sombre ! >> commença Fleur de Nuit dont le cœur se remplissait d’une culpabilité et d’une tristesse infinie. << Je… je suis désolée. >> Incapable de lui mentir, elle lui raconta tout, absolument tout, ses rêves Fleur Douce, la prophétie….
    << Mais tu es malade ! feula sauvagement Plume Sombre une fois qu’elle eut terminée. Tu as abandonné mes chatons parce qu’une vieille folle morte depuis des lunes t’avait dit de le faire ! Tu n’es qu’une imbécile ! Je me demande encore comment j’ai pu un jour te considérer avec tendresse ! >>
    Sur ce il tourna les talons et s’enfuit hors du camp.  Fleur de Nuit fut tentée de se lever pour lui courir après mais elle se ravisa. Une douloureuse étreinte lui serrait le cœur. Tout avait été si vite. Elle retourna d’un geste rageur son moineau à moitié entamé. Puis lentement, elle se leva et sans prêter attention aux regards des curieux qui avaient assistés à la scène, elle se mit à marcher. Sans qu’elle ne s’en rende compte, ses pattes l’a menèrent jusqu’à la tanière de Fleur de Papillon. Elle passa sa tête par l’ouverture pour jeter un œil à l’intérieur. Elle vit alors Fleur de Papillon occupée à trier des herbes, juste à côté d’elle se tenait Petite Boule de Granit. La chatonne sautillait partout en reniflant avec intérêt les herbes.
    << Dit, Fleur de Papillon, c'est quoi cette herbe là? >> miaula de sa toute petite voix la chatonne. Elle désignait une belle fleur jaune.
    << C'est des gerges d'or, ça sert à faire cicatriser les plaies. On n'en trouve pas énormément dans notre forêt. >> lui répondit la guérisseuse.
    Fleur de Nuit fut ramener en arrière. Un jour ensoleillé et doux, ce même jour ou elle avait obtenue son nom de guérisseuse. Elle se revit tomber dans une masse d'herbe aux longues feuilles et aux fleurs jaunes : des gerbes d'or.
    Elle comprit alors la complicité qu'il existait entre les deux chattes, elle était partie c'était trop tard. Dépitée, elle fit demi-tour pour sortir de la tanière.
    << Fleur de Nuit! >> cria une voix alors qu'elle allait disparaitre.
    Elle se retourna et vit Fleur de Papillon qui accourait vers elle. La femelle écaille enfoui son museau dans le doux pelage de son ancienne apprentie.
    << Oh, Fleur de Nuit, tu m'as tant manquée. >> Elle s'écarta et fit signe à Petite Boule de Granit, restée en retrait de s'avancer. << Petite Boule de Granit voici Fleur de Nuit. >>
    La chatonne s'avança et tendit le cou pour renifler Fleur de Nuit.
    << C'est toi la chatte domestique?  renifla-t-elle grossièrement.
    - J'ai été capturée par les Sans-Queue, je ne suis pas une chatte domestique. >> fit la chatte noire d'un ton catégorique en réprimant un feulement.
    La chatonne renifla bruyamment avant de contourner Fleur de Nuit et de sortir. Fleur de Nuit et Fleur de Papillon restèrent là un moment, à se dévisager, cette dernière avaient les yeux qui brilaient de joie.
    << Alors, tu comptes prendre cette chatonne arrogante comme apprentie? finit par demander séchement la femelle noire.
    - Quoi? Allons bien sur que non! ! Tu es revenue, et c'est tout ce qui compte. >>
    Fleur de Nuit se sentit soulagée, elle n'était pas revenue pour rien, son sacrifice , n'avait pas été vain. Un énorme poids s'éleva soudain de ses épaules. Elle enfouie sous museau dans la fourrure soyeuse de son mentor et huma son doux parfum. Tout à coup, une boule se forma dans le creux de son ventre. Et Petite Boule de Granit alors? Elle semblait vouloir devenir guérisseuse, elle serait extrêmement déçue de ne pas l'être. Fleur de Nuit songea soudain à ce qui aurait pu se passer si elle n'avait pas put devenir apprentie guérisseuse, elle serai devenue une guerrière, sans doute la pire de toute, elle n'aurait sans doute pas gagnée la sympathie de Plume Sombre, peut être même qu'elle aurait été exclue de la tribu, qu'elle serai devenue une chatte errant. Frissonnante, elle s'écarta de quelques pas.
    << Et Petite Boule Granit? Elle sera obligée de devenir apprentie guerrière? s'enquit-elle, la tête penchée sur le côté.
    - Non. ronronna la femelle écaille. Elle deviendra ton apprentie, enfin si tu l'acceptes.
    - Et toi alors?
    - Moi? Allons Fleur de Nuit, je commence à me faire vieille à présent, il est temps pour moi de rejoindre les anciens. >>
    Sous le choc, la petite chatte noire ne répondit rien. Elle alla tristement jusqu'à son vieux nid, vide depuis longtemps, et se le refit grâce à la mousse de la réserve. Puis, lasse, elle s'allongea dessus. Elle allait s'endormir quand Fleur de Papillon déposa devant elle quelques herbes. Ne prenant même pas la peine de les renifler pour vérifier de quels plantes il s'agissait, elle les avala tout ronds et s'endormit. Ses rêves  furent agités, elle revoyait sans cesse des images de ses chers chatons, les imaginant morts et blessés, battus par les Sans-Queue ou des chats errants, Plume Sombre qui l'attaquait pour venger ses petits... Au moment de se réveiller, elle eut soudain un flash de Fleur Douce perchée sur sa progéniture décédée, du sang pleins les pattes et un sourire narquois et malsain aux lèvres. Tout essoufflée, la femelle se réveilla en sursaut. Elle avait terriblement chaud et se sentait faible. Elle tremblait de tout ses membres. Elle se leva lentement, s'étira et sortit de la tanière vide.
    Il y avait peu de félins dans le camp, beaucoup étaient sortis chasser par cette morgne journée de pluie. Fort heureusement, même si le ciel était gris sombre, presque noir, il ne pleuvait plus. La femelle noire vit plus loin Fleur de Papillon qui parlait avec Petite Boule de Granit. Fleur de Nuit regarda tristement Plume Sombre qui faisait sa toilette en compagnie de Lune Noire non loin de là. Quand celui-ci vit la petite chatte noire, il se pencha vers sa camarade gris foncée qui se nettoyait le bas du dos et lui lécha tendrement l'oreille. Ecoeurée, Fleur de Nuit retourna aussi sec dans la tanière et se recoucha sur sa litière, la tête tristemment posée sur les pattes avant.
    Bientôt, la guérisseuse écaille revient. Elle alla au chevet de son ancienne apprentie. Elle s'assis à côté d'elle.
    << Qu'il y a-t-il? Tu sembles si désespérée. miaula-t-elle doucement.
    - Plume Sombre. Il fait comme si je n'exsistais pas. Je crois qu'il aime Lune Noire. >> miaula-t-elle lentement, en haussant les épaules. Puis, voulant expliquer pourquoi à son ancien mentor, elle lui raconta ses rêves et l'abandon de ses chatons.
    << Ma pauvre chérie. Je sais que ça doit être douloureux mais tu as bien fait d'accomplir cette prophétie. Dit toi que tu viens de sauver les tribus! Je suis fière de toi, même si je sais que tu t'en fiches. Je parlerais à Plume Sombre sur son comportement, il n'a pas à te traiter comme cela, mais c'est à lui de te pardonner, je ne lui dira pas quoi faire, seulement de ne pas te narguer. Bien, à présent dors, tu dois te reposer. >> La guérisseuse toucha délicatement du museau la patte de la jeune chatte. << Tu es brûlante! >> Elle alla aussitôt chercher quelques plants de bourrache et deux graines de pavot qu'elle déposa à côté de la petite chatte noire. Celle ci ne réagit pas. Fleur de Papillon lui lécha le front avant de se diriger vers la sortie. << Manges-les! >>
    Tandis qu'elle mâchait ses remèdes, Fleur de Nuit se remémorer ses instants de bonheur avec son compagnon. Ce fut tant d'émotions qu'elle en pleura. En larmes, elle ferma les yeux et tenta de se rendormir. Mais une seule question lui torturait l'esprit. Plume Sombre la pardonnerait-elle un jour?


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique