•  

      Bourgeon de Nuit s'engouffra dans l'antre de Fleur de Papillon. Son coeur battant la chamade. Qu'elle était excitée! Son mentor la suivit. C'était une sorte de petite grotte plutôt vaste. 

    << Bon, si tu commençait par faire ton nid?  proposa son mentor. Tu n'a qu'à t'installer là-bas. >> Elle désigna une petite crevasse au fond de sa tanière.                 << C'est un peu étroit, mais sa ira. Il y a un peu de mousse au fond de la          réserve. >>

    Bourgeon de Nuit se dirigea vers la réserve, tandis que son mentor remettait en place les litières prévue pour les blessés. La petite chatte fit une boule de mousse et la porta jusqu'à l'endroit désigné par Fleur de Papillon. Ce petit coin ressemblait à la tanière des anciens, en plus petit et plus étroit. Bourgeon de Nuit fit un autre aller-retour avant de se coucher dans son nid pour le tester.

    << Alors? tu n'es pas trop à l'étroit? s'enquit son mentor.

    - Non. >>

    En vérité, Bourgeon de Nuit était de toute petite taille, alors cela ne la dérangeait pas. Elle se releva et alla renifler les plantes de la réserve. Elle voulait apprendre à les connaître. Tandis qu'elle reniflait de petites baies sombres, Fleur de Papillon s'approcha.

    << Se sont des baies de genièvre. lui apprit la chatte écaille. On s'en sert pour soigner les maux de ventres. 

    - Et celle là? demanda Bourgeon de Nuit, en s'attardant sur des baies rondes à l'odeur piquante.

    - Graines de pavot, remède contre la douleur, mais à utiliser avec précaution, car elles émousses les sens. On s'en sert aussi pour aider un malade à dormir.

    - C'est fascinant! s'émerveilla la petite chatte, ce qui fit ronronner son mentor.

    - Fleur de Papillon? >> fit une voix.

    Bourgeon de Nuit se retourna. Oeil Doré venait d’apparaître. La guerrière avança en boitant. 

    << J'ai besoin de toi. Je me suis plantée une épine dans la patte et j'arrive pas à l'enlever.  >> expliqua la guerrière.

    Fleur de Papillon renifla la patte de la chatte brun clair.

    << Ca n'a pas l'air infecté. C'est une bonne chose. miaula-t-elle.

    - Non, je viens de me la mettre. confirma Oeil Doré.

    - Bien. Bourgeon de Nuit? >> appela la guérisseuse.

    La petite chatte s'approcha timidement.

    << Oui?

    - Vas-y. Se seras t'a première mission d'apprentie guérisseuse. >>

    Le coeur de Bourgeon de Nuit fit un bond. Ma première mission! Je dois faire de mon mieux! 

    << Quelle plante dois-je utiliser? s'enquit-elle.

    - Aucune. Il te suffit de retirer l'écharde. >> lui répondit son mentor.

    Le petite chatte fit signe à Oeil Doré de s'allonger sur un des nids destiné aux blessés. La guerrière ne se fit pas prier. Elle se coucha sur le flanc et tendit sa patte vers l'apprentie guérisseuse. D'abords hésitante, Bourgeon de Nuit était surtout nerveuse. Elle avait peur de mal faire. 

    << Ne t’inquiète pas, tu te débrouille très bien! >> la rassura la guerrière.

    Bourgeon de Nuit aurait voulu la croire, mais elle ne pouvait s'empêcher de trembler. Elle se baissa et saisi l'épine avec ses petits crocs. Son mentor se tenait derrière elle.

    << Maintenant, tire d'un coup sec. >> lui conseilla Fleur de Papillon.

    D'un seul coup, l'apprentie retira l'épine qu'elle alla cracher dans la mare.

    << J'ai réussis! s'écria-t-elle, tandis que Fleur de Papillon reniflait encore la plaie.

    - Oui, c'est parfait. >> confirma son mentor.

    Je l'ai fait! J'ai réussis! se réjouie Bourgeon de Nuit. Je vais devenir une guérisseuse!

     

    << Bourgeon de Nuit! Debout! On va chercher des herbes! >>

    Le cri de Fleur de Papillon tira la petite chatte noire de son sommeil. Elle se leva aussitôt et rejoignit son mentor qui flairait des herbes de la réserve.

    << Il nous manque du soucis et on va bientôt avoir besoin d'herbe à chat, la saison froide arrive. >> miaula Fleur de Papillon.

    Bientôt, les deux femelles se mirent en route. Aussitôt sortit du camp, Bourgeon de Nuit se mit à courir. Enfin, elle voyait la forêt. Elle s'élança à la suite de son mentor. 

    << Où allons nous? demanda-t-elle.

    - De l'autre côté du fleuve. Il y a un pont de Sans- Queue qui nous permettra de traverser. Nous trouverons de l'herbe à chat près d'un nid de Sans-Queue abandonné. >> expliqua Fleur de Papillon en se mettant en route.

    Tout en traversant la forêt, Bourgeon de Nuit scruta les alentours. Les arbres avaient perdus leurs feuilles, leurs branches nues se dressaient vers le ciel gris. L'apprentie aurait aimée explorer le territoire de fond en comble, mais Fleur de Papillon voulait d'abord aller chercher les remèdes nécessaires. Si un malheur arrivait pendant qu'elle n'était pas là, elle s'en voudrait. compris Bourgeon de Nuit. Et, moi aussi. Bientôt, le vacarme provenant du fleuve  parvint aux oreilles de l'apprentie. Elle hâta le pas pour se dresser au bord de l'eau.

    << Fais attention à ne pas tomber, la mit en garde son mentor. Le fleuve t’entraîneras droit aux cascades, >> poursuivit-t-elle, le regard sombre.

    Bourgeon de Nuit s'écarta donc du bord. 

    << On doit traverser? Où est le pont? miaula-t-elle, impatiente.

    - Là-bas. >> lui indiqua Fleur de Papillon en désignant une drôle de structure, sans doute crée par les Sans-Queue. << Nous avons de la chance, ce pont est solide et sur. Même si ce sont les Sans-Queue qui l'ont construit. La Tribu de l'Eclair, elle, doit se contenter d'un arbre mort, ce n'est pas très prudent. Pour nous, il suffit de faire attention à ne pas croiser de Sans-Queue, mais par chance, il est rare d'en voir par ici. >> conta-t-elle.

    Bourgeon de Nuit fut surprise de voir que Fleur de Papillon en savait tant sur la Tribu de l'Eclair. Mais, après tout, une guérisseuse ne partageait-elle pas un lien spécial avec les autres tribus? Enfin, elles arrivèrent au pont. Les deux femelles le traversèrent, sans cesser de regarder autour d'elle, au cas où un Sans-Queue les prendrait par surprise. Arrivées de l'autre côté, les femelles traversèrent les bois. Ces bois là étaient différents de la forêt. Les arbres étaient espacés et fins. En traversant une clairière emplis de souches d'arbres et de troncs morts, Bourgeon de Nuit ne put s'empêcher de frissonner.

    << Que c'est-il passé ici? demanda-t-elle en chuchotant.

    - Les Sans-Queue. Ils font des ravages partout. C'est pour cela que ce coin est évité par les guerriers. Il y a peu de gibier et beaucoup trop de Sans-Queue. Mais c'est un bon coin pour les plantes. Il y a beaucoup de soucis par ici. On pourras en trouver facilement. Pour l'heure, allons d'abord chercher de l'herbe aux chats. >> miaula Fleur de Papillon.

    Elles atteignirent enfin l'orée du bois. Bourgeon de Nuit tâta du bout de la patte une surface dure et froide. Un ruban d’asphalte scindait en deux vignes et champs. Un vrombissement terrible se fit entendre, peu à peu le bruit s'approcha. Bourgeon de Nuit leva la tête vers son mentor pour lui poser une question, quand celle ci hurla.

    << Recule! >>

    Fleur de Papillon agrippa son apprentie et la tira brusquement en arrière. Bourgeon de Nuit fut si surprise qu'elle poussa un cri aigu. Une énorme ombre, presque  irréelle, passa à toute vitesse sur le ruban d'asphalte, rugissant. Bourgeon de Nuit eu à peine le temps d’apercevoir un Sans-Queue à l'intérieur, que l'engin disparaissait déjà.  

    << Tu vas bien? s'enquit son mentor, inquiète.

    - Oui, haleta Bourgeon de Nuit, à peine remise de ses émotions. Qu'es que c'était Fleur de Papillon?

    - Un monstre. Les Sans-Queue les utilisent pour se déplacer. >>expliqua Fleur de Papillon. Devant la mine horrifiée de son apprentie, elle ronronna. << Ne t'inquiète pas, ils quittent rarement le Chemin Grondant.

    - Le Chemin Grondant? répéta l'apprentie, qui n'y comprenait plus rien.

    - Ce long chemin gris. Ce sont les Sans-Queue qui l'ont construit, il y a des lunes et des lunes. De nombreux chats y sont morts. J'ai bien cru que tu allait rejoindre cette longue liste de malheureux! >> s'écria Fleur de Papillon.

    Bourgeon de Nuit acquiesça, trop choquée pour répondre. Elle avait failli mourir. 

    << Bon, tu viens?  Allons chercher l'herbe aux chats,  avant qu'il ne fasse nuit. >> ordonna son mentor en lui donnant un petit coup de tête amical.

    Sur ces mots, la guérisseuse franchie le Chemin Grondant, suivit de son apprentie, et elles gagnèrent un nid de Sans-Queue.

    << L'herbe aux chats est là dedans. Ne t'inquiète pas, on ne risque rien. >> miaula Fleur de Papillon en sautant sur la barrière.

    Bourgeon de Nuit la suivit, un sentiment de peur au ventre. Fleur de Papillon l'entraîna vers le fond du jardin et lui montra une plante à l'odeur enivrante.

    << C'est ça, l'herbe aux chats? demanda Bourgeon de Nuit en flairant les feuilles de la plante.

    - Oui, maintenant imite moi. >> La guérisseuse se pencha se grignota les tiges. << Tu dois  faire attention à bien couper au plus bas. Ainsi, la plante aura moins de tige à détruire et pourras repousser plus vite. >> lui intima son mentor.

    Bourgeon de Nuit suivit les recommandations à la lettre. Une fois que les femelles eurent coupées assez de plants, Fleur de Papillon décréta qu'il fallait rentrer.

    << Nous récupérerons du soucis en route. >> décida-t-elle.

    Bourgeon de Nuit ramassa une partie des herbes, et luttant pour ne pas en avaler, suivit son mentor. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique