•  Chapitre 13

    Le froid, la faim, comment survivre?

          Plume Dorée ouvrit les yeux. Elle regarda le ciel couvert de sombres nuages noirs, un froid glacial pénétra dans la tanière et lui ébouriffa son beau pelage -d'or. La guerrière frissonna, la saison froide était là. La plupart des guerriers dormaient encore, d'autres restaient là, au chaud. Même si certains étaient bel et bien partis à la chasse, pour d'autres il faisait trop froid pour sortir dehors attendre qu'ils reviennent avec du gibier. On entendit un appel dans la clairière, c'était Croc Fauve. Plume Dorée sortit  pour voir ce qu'il y avait. La guerrière c'était plus ou moins remise de la mort de Patte de Marron, qui les avait quittés voilà déjà plus d'une demi lune. Même si elle vivait avec le cœur brisé, elle allait mieux et participait à la vie au camp. Malgré le fait qu'elle ratait presque toutes ses proies, elle faisait des efforts.

    Dehors Croc Fauve se dressait sur ses pattes, fièrement, le lieutenant ne laissait pas apparaître sa peine. Enfin, lorsque les guerriers restaient au camp furent réunis devant lui, le mâle prit la parole.

    << Plusieurs patrouilles de chasse sont partis ce matin, seulement nous  auront besoin de plus de gibier, la saison froide arrive! Il faut aussi surveille les frontières, les tribus adverses pourraient bien nous voler du gibier. Queue Noire, Bec Pointu et Lune de Feu, vous irez du côté de la Tribu de la Lumière, n'oubliez pas de  chasser en route, un peu plus de gibier ne sera pas de refus. Rêve Blanc et Aile de Chouette prenaient Patte de Feuille avec vous et allez surveiller la frontière de la Tribu des Ténèbres, faites attention. >> 

    Sur ses mots, les félins filèrent tels des flèches vers la forêt étincelante de givre. Le lieutenant repris.

    <<  Enfin, Poussière d'Étoile, Plume Dorée et moi même partiront chasser. Les autres surveillaient le camp. Il ne faut pas oublier que la Tribu des Ténèbres nous ait hostile. >>

    D'un signe de tête il mit fin à la petite réunion. Et enfin, lui, Poussière d'Etoile et Plume Dorée s'enfoncèrent dans les bois obscurs. Plume Dorée observa son amie, elle la connaissait depuis qu'elle était chaton, Poussière d'Etoile a cette époque venait tout juste de devenir guerrière. En la regardant bien, Plume Dorée remarqua qu'elle avait grossie. Elle n'en prit pas compte, la chatte devait faire des réservent en prévision de la saison froide. Dans sa course, la belle chatte grise mouchetée demanda a  Croc Fauve:

    << Où allons nous? >>

    Le matou ralentissa sans pour autant s'arrêter.

    << Je ne sais pas. Plume Dorée, tu as une idée? >>

    La femelle, perdue dans ses pensées ne compris pas tout de suite.

    << Hein? De quoi? Heu... Je ne sais pas. 

    - Pourquoi ne pas aller vers le petit ruisseau qui se trouve près du camp? suggéra Poussière d'Etoile. Et si on n’y trouve pas grand chose on pourra toujours aller voir du côté de l'Arbre aux Écureuils. Il y a toujours des faines sur le sol, on y attrapera sans doute quelques rongeurs. 

    - Bonne idée allons y! >>   

    Ils prirent donc la route du ruisseau. Arrivé là bas, Croc Fauve décida qu'il fallait mieux se séparer.

    << Séparons nous! Mais ne vous éloignait pas trop. >>

    Et il parti  en direction de petits buissons, tandis que Poussière d'Etoile suivit le courant.

    << Bonne chance. >> lança t elle avant de disparaître.

    Plume Dorée décida de rester sur place. Elle se cacha dans les buissons et attendit. Enfin, une proie montra le bout de son museau, c'était une souris. La bête avançait lentement. Plume Dorée se tenait prête, sur le qui vive en position de chasse elle allait attaquer quand elle fit une erreur de débutant, elle laissa sa queue tombait lourdement sur le sol. Le rongeur s'enfuit, apeuré. Contrariée, la chatte s'assit et fit sa toilette. Soudain, un corbeau se posa non loin de là, la faim l'avait rendu moins méfiant. La chasseuse se mit en chasse. L'oiseau noir buvait, l'eau claire du ruisseau, ses plumes étaient sales et l'animal était maigre. Plume Dorée bondit. Seulement l'oiseau l'entendit et s'envola quasi a même le sol. La guerrière emportait dans son élan failli tomber dans l'eau, par chance elle se rattrapa. Elle se lança à la poursuite du volatile qui croasser. L'oiseau se dirigeait vers des buissons, la guerrière allait le perdre de vue quand une masse grise claire sauta et abattit le corbeau. Poussière d'Etoile! La jeune femelle ramassa la proie et la mit avec ses autres prises, une grive et une souris.

    << Concentre-toi un peu Plume Dorée! gronda la chatte. La tribu a besoin de gibier alors si tu commence a faire fuir toutes les proies la saison froide sera encore plus dure! >>

     La guerrière dorée compris son amie, la saison froide était toujours source de malheur et de faim, mais c'était plus fort qu'elle, elle ne parvenait pas a se concentrer sur la chasse, son esprit se focalisait sur Patte de Marron et son agresseur. 

     

      La patrouille de chasse traversa le tunnel qui menait au camp. Croc Fauve ramenait un moineau bien maigre et un jeune campagnol; Plume Dorée avait réussis à attraper une souris et un écureuil, tandis que Poussière d'Étoile ramenait quant à elle une grive, une souris et un corbeau. Ils déposèrent leur proies sur la petit tas de gibier, puis le lieutenant partit faire son rapport a Ciel Gris, avant de partir il lécha doucement l'oreille de sa compagne. Poussière d'Étoile quant à elle s'enfuie retrouver Rêve Blanc. Quelques chasseurs était en train de manger, chacun partageait une proie avec un autre, à la saison froide, les félins prenaient l'habitude de se partager les proies pour économiser le gibier et que chacun puisse manger, seul les reines, les chatons et les anciens mangeait une proie entière. Plume Dorée n'avait pas faim, elle préférait laisser aux autres le peu de nourriture disponible. Elle décida d'aller dormir, elle partit donc en direction de la tanière des guerriers quant elle entendit son nom.

    << Plume Dorée! >>

    Elle se retourna et vit Poussière d'Étoile accourir vers elle. Son ventre rond étonna encore Plume Dorée. La guerrière grise s'arrêta juste devant elle, le souffle court. Voilà qui intrigua encore plus Plume Dorée, la guerrière n'avait couru que quelques mètres, mais à la voir on aurait cru qu'elle venait de faire la distance entre le camp et les Rochers Lumineux en courant aussi vite qu'elle le pouvait.

    << Plume Dorée, j'ai quelque chose d'important à te dire. Je...J'attends des    chatons. >>

     Le coeur de la guerrière ne fit qu'un bond, des chatons! Son amie attendait des chatons! La guerrière sentis son coeur se briser, elle qui venait de perdre son fils avait du mal à se réjouir pour  sa camarade. D'une voix plus douce cette dernière lui dit.

    << Plume Dorée, je sais que tu viens de traverser un moment difficile mais tu dois te ressaisir, depuis la mort de Patte de Marron tu ressemble plus a ton ombre qu'à toi même, je sais que ton fils te manque mais tu dois te battre pour la tribu et en souvenir de Patte de Marron. La tribu a besoin de toi, la saison froide est là. Il faut que tu arrête de penser qu'à ton fils perdu, tu as encore Patte de Lion et Patte de Feuille qui ont besoin de toi, tout comme toute la tribu a besoin de toi et de tout ses membres. Alors certes Patte de Marron nous manque et nous le pleurons tous, mais il ne faut pas ce détourner des vivants pour autant. >>

    Ses paroles réchauffèrent le coeur de la guerrière dorée, son amie avait raison, elle voyait ce qu'elle voulait dire.

    << Tu as raison, je suis égoïste, je ne pense qu'à moi. - répondit-elle d'une toute petite voix avant d'ajouter plus gaiment - Félicitations, je suis heureuse pour toi! C'est Rêve Blanc le père n'est ce pas? >>

    Sa camarade confirma d'un signe de la tête avant de partir retrouver don compagnon.

     

     Un vent frais et lugubre lui ébouriffa le pelage, Plume Dorée avançait dans l'ombre, un hurlement retentit. Elle avait déjà entendus ce hurlement. Elle frissonna. Tout a coup elle se retrouva prisonnière d'une étrange bête qu'elle ne put voir, elle était clouée au sol comme si une force mystérieuse l'empêchait de bouger. Elle voulut se relever mais elle n'y parvenait pas. Elle ferma les yeux apeurée, sentant un souffle chaud lui caressait la joue. Puis, tout disparu. Elle était dans une grande plaine ensoleillée, les oiseaux chantaient et un doux vent soufflait. Elle entendit alors une voix douce et familière, portait par le vent.

    << Plume Dorée. Le danger approche, il sera bientôt là, tiens toi prête, mon enfant. Tu vaincras je le sais. Préviens les autres, le danger est tout proche. >>

    Puis la voix s'estompa et disparut dans l'air pur.

     

      Plume Dorée se réveilla, un vent fort et glacial pénétrait dans la tanière des guerriers. Le ciel était sombre, on devinait a peine un disque orange dans le ciel, même le soleil était invisible. Plume Dorée repensa a son rêve si cette force ténébreuse approchait alors il faudrait être prêt. Elle se demanda si elle ferai mieux d'en parler, elle n'était pas sur que  c'était normal qu'un guerrier rêve de la Tribu des Cieux. Habituellement c'était la guérisseuse qui recevait les messages de leurs ancêtres. Elle se leva. Fleur de Cerisier saurait quoi faire et puis la sécurité de la tribu, non de toutes les tribus était en jeu. La guerrière  se dirigea donc vers la tanière de leur guérisseuse. La jeune chatte mâchait de petites feuilles donc le jus coulait sur une feuille posée à terre. Patte de Lion était couché sur le flanc a côté d'elle, une patte tendu, griffes écartées. Un de ses coussinets semblait irritée, il était tout rouge et gonflé. La guérisseuse releva la tête quand elle reconnut Plume Dorée.

    << Oh, bonjour Plume Dorée, qu'es ce qui t'amène? 

    - Je dois te parler. 

    - Je t'écoute. >> fit la guérisseuse sans même levait la tête.

     La femelle hésita. Elle ne voulait pas que Patte de Lion les entendent. Elle prit son inspiration et déclara.

     << Allons plutôt dehors. Je... je préférerais que toi seule entendent ce que j'ai à dire. >>

    La femelle noire et blanche semblait perplexe mais elle acquiesça et suivi Plume Dorée hors de son antre avant de l'entraînait derrière sa tanière.

    << Alors qu'il y a t-il de si important que tu ne puisses me dire devant mon fils? >>

    La guerrière prit une longue inspiration. Le moment arrivait. Après elle ne pourrait plus faire marche arrière, il était temps de raconter ses rêves, temps de dévoiler qu'elle avait rencontré la Tribu des Cieux dans ses rêves. Elle avait un peu peur. Qu'allait-il se passer ensuite? Elle prit son courage à deux pattes.

    << Eh bien... cette nuit j'ai fait un rêve étrange- commença-t-elle, en s'asseyant- j’étais dans une forêt très sombre, 'entendait des hurlements a glacer le sang. Et puis...  quelque chose m'a sautée dessus, je n’arrivai pas a l'apercevoir dans la pénombre et après... >>

    Elle se tut, elle frissonnait comme si elle revivait son rêve. Le souffle court elle poursuivit. La guérisseuse l'écoutait, assise bien droite, tête penchée, oreille tendue.

    << Ensuite tout a disparu, je me suis retrouvée dans une plaine, illuminée de soleil. C'était désert, il n'y avait qu'un grand arbre verdoyant sur une petite colline, un peu plus loin. Et c'est a ce moment que j'ai entendue une voix portait par le vent. Elle disait qu'un danger approchait et que je devais être prête. Cette voix m'a aussi dit que je devais vous prévenir, voilà pourquoi je suis venu te voir, il faut agir! Je ne sais pas quel est ce danger mais il faut nous y préparer! >>

    Elle c'était relevée, elle fixait la guérisseuse de ses yeux couleur sable. Elle s'attendait à ce que cette dernière prévienne tout de suite Ciel Gris mais la femelle ne bronchait pas. Plume Dorée se ré-assis. Fleur de Cerisier soutient son regard un moment.

    << As tu  eu d'autre rêves de la sorte? La Tribu des Cieux t'a-t-elle déjà rendue visite dans d’autres rêves? >> questionna la femelle. 

    Plume Dorée se dandina mal a l'aise qu'allait-elle dire quand elle apprendrait qu'elle n'avait pas divulguer des informations aussi importante. Cependant elle ne pouvait mentir, la tribu passait avant tout.

     << Oui, cela fait un moment que je reçois des rêves de se genre. Ciel de Lave m'a dit que la forêt abritait un grand danger. Il a aussi dit que j'était << l'élue », je ne sais pas ce que cela signifie, il m'a pourtant affirmé qu'un chat extérieur a la forêt nous sauveraient. >>

    Fleur de Cerisier semblait perdu dans ses pensées, lorsqu'elle entendit la dernière phrase elle sursauta.

    << Tu..tu pense que.. >> 

    Elle ne fit pas sa phrase, elle fixait Patte de Lilas que dormait dans la tanière des apprentis, la novice c'était roulée en boule dans la mousse, sa fourrure écaille se fondait dans la douce pénombre de la tanière.

     << Oui, ça en a tout l'air, confirma la guerrière. Je ne connais personne d'autres qui ne soit pas née ici.

    - Je comprends. >>

    La guérisseuse se leva et s'ébroua pour chasser les brins de mousse accrochait a son pelage.

    << On doit avertir Ciel Gris. Viens.

    Fleur de Cerisier commençait à partir quand Plume Dorée la rappela. 

     << Attends! Je ne suis pas sur que se sois normal qu'une simple guerrière rencontre la Tribu des Cieux dans ses rêves. Et puis cette histoire d'élu et de chat extérieur à la forêt on pourrait croire que je veuille valoriser Patte de Lilas. Pourtant tout est lié, la disparition de Fleur de Nuit, la dépouille de cerf, Patte de Marron... Je suis sur que cela a un lien. Il vaut mieux que tu y aille seule et que tu dises a Ciel Gris que c'est toi qui a reçu ses rêves. 

    - Tu as sans doute raison, soupira la chatte. Dans ce cas je ne parlerais pas de   "l'élu". >>

    Plume Dorée soupira soulagée.

    << Merci Fleur de Cerisier. >>

    La guérisseuse accepta les remerciements d'un signe de la tête avant de partir en direction de son antre.

    << J'irais voir Ciel Gris au coucher du soleil, pour le moment Patte de Lion a besoin de moi. Et si tu pouvais m'envoyer Patte de Lilas quand elle sera réveillée pour m'aider dans mes récoltes se serais parfait, j'ai besoin d'aide pour regarnir mes réserves, Plume d’Oiseau et Patte de Lave ont attrapé un rhume, j'aurais besoin de plus de plantes en prévisions de futurs épidémies et Patte de Lilas m'a déjà aidée, elle saura quoi faire. >>

    D'un mouvement de queue Plume Dorée accepta et la guérisseuse retourna auprès de Patte de Lion. 

     

       << Plume Dorée! On va s'entraîner aujourd'hui? >>

    Patte de Lilas se tenait là, devant la guerrière, moustache frétillante, elle attendait avec espoir la réponse de son mentor. Voilà un petit moment qu'elle n'avait pas emmenait la novice perfectionner ses techniques de combat. Cependant Plume Dorée n'avait pas le coeur à l'entraînement.

    << Non désolé, Fleur de Cerisier voudrait que tu l'aide à reconstituer ses réserves, tu devrais aller la voir. Demain nous pourrons aller nous entraîner, promis. >>

    Déçue l'apprentie se dirigea vers la tanière de la guérisseuse qui sortait justement de son antre. Plume Dorée s'empressa de finir la souris qu'elle avait commencée à déguster avant que Patte de Lilas n'intervienne. Tandis qu'elle finissait sa proie, Fleur de Cerisier et Patte de Lilas passèrent non loin de là. La guérisseuse la salua d'un signe de queue mais l'apprentie poursuivit sa route tête baissée. La guerrière savait qu'elle l'avait déçue mais elle avait d'autres préoccupations pour le moment. Elle bailla, la fatigue l'envahit. Elle se leva et s'étira pour chasser la fatigue de ses pattes, la nuit avait était mouvementée, elle opta donc pour une petite sieste. D'un pas lent elle prit la route de sa tanière.

     

     << Que tout le monde se rassemble pour une assemblée de la Tribu! >>

    Le cri de Ciel Gris réveilla Plume Dorée, elle  cligna des yeux, bailla, se leva, s'étira et sortit de la tanière des guerriers. Dehors la plupart des félins étaient en train de manger, a l'appel de leur chef, ils laissèrent leur proies de côté et levèrent la tête vers la Surélévation, là où le chef se tenait son pelage gris se détachant sur le crépuscule. Plume Dorée remarqua Poussière d'Étoile et Rêve Blanc que était l'un contre l'autre, couché sur la terre battu de la saison froide, un maigre lapin a leurs pattes. Elle vit aussi Pelage de Cendre non loin d'eux en train de lécher l'oreille de Tigre Blanc. En scrutant la foule elle aperçu les deux nouveaux apprentis, Patte de Corneille et Patte de Rapace assis auprès de leurs mentors respectifs. La guerrière doré décida de rester a l'entrée de la tanière, elle s’assit et attendit.

    << Aujourd'hui même Fleur de Cerisier m'a fait part d'une importante nouvelle. La Tribu des Cieux lui a envoyé un signe, un grand danger sévit dans la forêt. Elle n'a pas eu plus de précision seulement que cela ne s'aurait tarder a se montrer. A présent aucun apprentis ne sortiras seul, aucun guerrier non plus, les apprentis devront être accompagné de deux guerriers au moins. Et chaque patrouille comportera au moins trois guerriers et un apprenti. Compris? >>

    La foule commençaient a s'agiter. Tous semblaient inquiets. Plume Dorée remarqua que Fleur de Cerisier assis au pied de la Surélévation la fixa des ses yeux bleus saphir. La guerrière lui rendit son regard, heureuse que la guérisseuse n'ai pas trahis son secret et n'ai pas parlé n'y d'elle n'y de Patte de Lilas. La guerrière dorée leva ensuite les yeux vers Ciel Gris. Elle se dit que toutes ses précautions auraient du être prises avant, quand elle Croc Fauve et Pelage de Cendre lui avait raconté la découverte d'ossements sur leur territoire, avant que Patte de Marron ne meure. Et puis elle songea honteuse que si elle avait fait part de ses rêves avant tout cela ne saurait pas arrivé.

     

    Chapitre 14


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique