• Chapitre 9

    Orage

    Plume Dorée soupira. Elle mordit dans une grive mais elle n'avait pas faim. Après leur rencontre avec le blaireau, la patrouille était rentrée. Ciel Gris les attendait près de Eau Douce. Fleur de Cerisier avait pris Pelage de Cendre et les chatons dans son antre. Patte de Lilas était partie l'aider mais l'état de Petit Fleuve l'inquiétait. Le chaton était toujours inconscient. Il y avait peu d'espoir, le sort du petit était entre les pattes de la Tribus des Cieux. La guerrière vit Poil Roux, Queue Noire et Patte de Mousse s'approchait de l'arche de ronce, d'un geste de la queue, Poil Roux l'invita à s'approcher. Elle les rejoignit se demandant se qu'il voulait.

    <<Ciel Gris nous envois pister le blaireau. Histoire de s'assurer qu'il n'a pas élu domicile dans le coin. Nous voulons que tu nous montre l'endroit. expliqua Queue Noire>>

    Plume Dorée acquiesça, voilà qui lui changerais les idées. Elle s'élança dans les bois suivit de ces compagnons.

     

    <<Tâche de ne pas trop t'éloigner et reste sur tes gardes. Ne franchit pas le fleuve et reviens avant le repas. >>                                                                                                  

    Patte de Lilas acquiesça avant de s'enfoncer dans les bois. Par cette belle journée, Plume Dorée avait décidait d'évaluer Patte de Lilas. Hier, encore elle se battait contre un blaireau. Pelage de Cendre allait bien malgré ses blessures sur le flanc. Plume Dorée n'avait rien, mise à par de vilaines griffures et Patte de Lilas a par des piqûres d'orties, se portait à merveille. En revanche Petit Fleuve n'avait pas quitter l'antre de Fleur de Cerisier et cette dernière n'été pas réapparu depuis l'aube. Petite Brume et Petite Rivière jouait devant la pouponnière, leur mère, assise non loin ,ne les quittait pas des yeux. Plume Dorée décida de suivre son apprentie, ainsi elle pourra mieux évaluer ses talents de guerrière. Pleine d'énergie, elle bondit vers la forêt pour suivre la piste de Patte de Lilas. Elle n'eut aucun mal à la trouver, courant ventre à terre, elle remonta la piste. Celle ci remonter vers l'Arbre aux Écureuils, sans doute l'apprentie voulait-elle attraper quelques une de ces bêtes aux poils roux. Mais l'odeur de l'apprentie changea de cap. Ce n'était pourtant pas la route la plus courte pour aller à l'Arbre au Écureuils! Que faisait-elle? Filant à travers les arbres, foulant le sol couvert de feuilles marron et de graines. Plume Dorée ralentit. L'odeur était plus forte, indiquant que Patte de Lilas était proche. La cherchant du regard Plume Dorée se tapi près d'un buisson de houx. Il ne fallait pas que son apprentie la repère! La chatte écaille émergeait justement des taillis, elle marchait a pas feutrés. Puis une odeur de souris parvient a Plume Dorée. Bien, se dit-elle. Je vais pouvoir l'évaluer en temps réel! Patte de Lilas se ramassa sur elle même et bondit sur une feuille qui remuait. D'un seul coup elle acheva le rongeur. Soudain, l'apprentie qui était occupée a enterrer sa proie, releva la tête, elle se redressa et s'assit, la queue enroulée autour des pattes.

    << Plume Dorée! Je sais que tu es là! >>

    La guerrière sortie de sa cachette et s'approcha.

    << Bravo! Ta position était excellente!

    - Merci. >>

    La guerrière dorée s'étira. Elle s'assit, bailla puis  se lécha la patte avant de se la passer derrière l’oreille. Pendant ce cours laps de temps, Patte de Lilas c'était levée et elle filait maintenant en quête d'une nouvelle proie. Plume Dorée frissonna, l’air se rafraîchissait de jour en jour, la saison chaude ne durerai pas, la saison morte approchait a grande pattes. Les feuilles des arbres brunes et cassantes tombaient sur le sol. Plume Dorée décida de rentrer au camp, Patte de Lilas se débrouillerais très bien toute seule. Il faisait froid, une bourrasque d'air frais souffla et lui ébouriffa le pelage. Elle courut sur le chemin du retour faisant craquer les feuilles desséchées sous ses pattes.

    Dans la clairière abritant le camp, les félins, normalement occupés a manger ou a se toiletter mutuellement était réunis en cercle sous le saule pleureur, la tête basse, les oreilles rabattues. Que c'était-il donc passé? Plume Dorée avisa Eau Douce qui semblait effondrée, Croc Fauve tentait en vain de la réconforter. Plume Dorée se fraya un passage dans la foule, au centre une masse grise  gisait sur le sol, Ciel Gris et Fleur de Cerisier était couchés tout près, les pattes repliés sous eux. Lorsque Plume Dorée reconnut Petit Fleuve elle n'en revient pas. Ce n'était pas possible! Pas lui! Comment ce petit qu'elles avaient sauvé des griffes du blaireau pouvait-il être mort? Elle qui avait risqué sa vie pour le sauver! Elle s'assit avec les autres pour pleurer le chaton. Tête basse elle pria la Tribu des Cieux d’accueillir ce pauvre petit qui aurait fait, elle le savait, un fabuleux guerrier. Un silence sans fin s'installa, seul le chant sinistre d'un corbeau vint le briser. Soudain, l'animal s'envola et survola la clairière dans un  vacarme assourdissant. Aussitôt une vague d'hirondelle le précéda, suivit d'un  coup de tonnerre qui fit vibrer le sol. L'éclair était tombé non loin du camp. Une fine pluie arriva ensuite. Plume Dorée frissonna, elle détestait  la sensation des gouttes glacées qui tombaient sur son doux pelage, suivi de plusieurs de ses camarades, elle alla se mettre à l’ abri. La pluie ne tarda pas à s’épaissir. On avait porté le corps de Petit Fleuve dans la tanière de la guérisseuse. Dehors pluie, vent et tonnerre se mêlaient a un combat féroce dans le ciel noir de jais. Quel temps! Patte de Lilas était rentrée couvertes de boue, de la tête aux pattes. Les proies qu'elle rapportait étaient dans un piteux état. Après que chacune des proies est était lavée dans une flaque d'eau propre, elles avaient était répartit dans les différentes tanières de façon que chacun ai sa part. Plume Dorée avait partagé un gros lapin avec son compagnon,  Croc Fauve, tandis que Pelage de Cendre avait mangée avec Tigre Blanc. La guerrière ardoise était de plus en plus avec Tigre Blanc. Plume Dorée avait aperçu Patte de Lilas manger avec Patte de Terre, à l'entrée de leur tanière. Apparemment les deux apprentis s’entendaient bien. Tant mieux! Au moins l'ancienne chatte domestique s'intégrée peu à peu. Épuisée Plume Dorée posa sa tête sur ses pattes et commença a laisser son esprit divaguer, cherchant le sommeil, bien que la lune ne se lèverai pas avant longtemps. Croc Fauve se toiletté juste a côté d'elle, ola voyant s'endormir il lui débarbouilla le museau d'un coup de langue plein de tendresse. 

    Un cri enragé la réveilla en sursaut. Paniquée elle se leva d'un bond et sortit de la tanière des guerriers a toute hâte. Dehors la pluie tombait encore. Les éclairs avaient cessés, un vent frais soufflait. Plume Dorée frissonna, la chaleur des jours précédents c'était soudain transformée en un froid saisissant. Depuis une demi-lune le temps se rafraîchissait, la saison morte était là et elle promettait une saison froide des plus cruels. Un autre cri strident tira Plume dorée de ses pensées. Les autres membres de la Tribu sortait eux aussi de leur tanières, le pas lourd, l'esprit ailleurs. Ils se demandaient se qui les avaient tirés de leur sommeil. Elle se posait elle aussi la question. Puis elle entendit un léger bruissement, comme si un gros animal se faufilait dans les buissons. Un sanglier? Ou un autre prédateur? Peut être était ce le prédateur qu'elle et sa patrouille de chasse avait senti au Rochers Lumineux le jour du baptême d'apprenti de ses chatons? Ce qui était étrange  c'est que le bruit provenait de part et d'autre du camp. Mais qu'était ce donc? Enfin une ombre sortit des buissons qui bordaient le camp. Aussitôt elle se jeta sur le chat le plus proche, Patte de Mousse. La sœur de Patte de Terre avec qui Patte de Lilas mangeait un peu plus tôt. Bientôt, d'autres ombres jaillirent des ténèbres. Des chats! Plume Dorée reconnut parmi eux, Lune Noire, Cœur de Glace, Croc Gris, Patte de Châtaigne et Perle Rousse. La Tribu des Ténèbres les attaquait! La guerrière dorée vit Patte de Mousse envoyer son adversaire au sol pour attaquait Lune Noire qui tentait de la prendre a revers. Lorsque son premier adversaire, Croc Gris l'attaqua a nouveau, alors qu'elle roulait au sol avec Lune Noire dans un tourbillon de fourrure, son frère Patte de Terre vint a sa rescousse. Partout autour d'elle le combat faisait rage, des cris de guerre raisonnés dans la clairière.            

    Qui allait gagner?

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique