•  

     

      << Un renard! Vite mettez-vous à l'abri! >>

    Ce cri réveilla Plume Dorée. Très vite, elle se leva, s'étira en vitesse et sortit dehors. Les guerriers étaient rassemblés dans la clairière. Elle s'approcha.

    << Où donc? demandait Ciel Gris à Croc de Lion.

    - Tout près. Je crois qu'il nous a suivis. >> expliqua ce dernier. 

    Près de lui, Coeur de Mousse était tout aussi essoufflée, l'odeur de la peur imprégnait son pelage.

    << Nous devons nous tenir prêt. miaula le meneur. Que les chatons et les anciens se cachent dans la pouponnière. >> Il fit une pause pour regarder ses guerriers avec fierté. << Les reines restent avec eux. ajouta-t-il en voyant Pelage de Cendre approcher. >>

    La reine ardoise lança un regard désespérée à Plume dorée avant de retourner auprès de ses filles. Plume Dorée savait que son amie aurait milles fois préférée protéger le camp au lieu de rester enfermée.

    << Croc Fauve! Va voir où il est mais sois prudent. >> poursuivit le meneur gris tacheté.

    Le lieutenant hocha la tête, s'inclina et s'éloigna. Il s'arrêta devant Plume Dorée pour lui lécher le front. 

    << Sois prudent. >> murmura la guerrière dorée en enfouissant sa tête dans le  doux pelage fauve de son compagnon. Le matou ronronna et commença à s'éloigner. Alors qu'il allait sortir du camp, un glapissement déchira l'air et une bête rousse bondit sur le jeune lieutenant. Le renard envoya le félin au pelage fauve rouler dans la clairière. Le lieutenant buta contre la tanière des guerriers et retomba au sol, inerte. Plume Dorée sentit son coeur s'affoler, mais le matou remuait déjà. Furieuse, elle fit face à la bête, crocs découverts et fourrure hérissée.  Les autres guerriers vinrent se placer à ses côtés pour former une barrière protectrice. Le renard ne se laissa pas intimider, il s'avança, croyant sans doute que les félins allaient fuir. Mais, il n'en fut rien, caqun défendrait la camp, au péril de sa vie.

    Croc de Lion bondit, il atterri son le dos de la bête qui tenta de le mordre. Plume Dorée accourut et griffa le museau du renard. Elle manqua de peu l'oeil. Bientôt, la bête croula sous les coups de la Tribu de l'Eclair. Glapissant de terreur, le renard prit la fuite. Croc de Lion, Coeur de Mousse et Plume Dorée le prirent en chasse. Histore de s'assurer qu'il ne reviendrait pas de sitôt.  Ils n'eurent pas à le poursuivre longtemps. Croc de Lion et Coeur de Mousse rebroussèrent chemin. Plume Dorée, essoufflée, fit une pause pour reprendre son souffle. Avant de retourner au camp. 

    Lorsqu'elle franchie la barrière de ronce, son coeur se serra, jusqu'à se briser. Son souffle se coupa, ses yeux s'écarquillèrent de terreur. Elle n'entendait plus les murmures de ses camarades. 

    Au milieu de la clairière, le corps de Croc Fauve gisait.

    Elle s'avança sans s'en rendre compte. Elle se sentait aussi impuissante que devant un nouveau née. Elle se laissa tomber près de son compagnon et se mit à lécher sa fourrure ensanglantée. Il n'avait qu'une blessure : une unique morsure à la nuque. Plume Dorée aurait voulut crier, hurler à la Tribu des Cieux combien c'était injuste. Mais, elle n'en avait pas la force. Elle n'avait même plus la force de pleurer. Elle se sentait à l'agonie. Elle aurait aurait bien voulu mourir, mourir pour être à ses côtés.  Elle resta là, auprès du corps de celui qu'elle avait aimé plus que tout, plus que la vie elle-même. Elle se sentait vide, la tristesse infinie et le désespoir avait laissé place au néant. Même si la colère fourmillait dans ses pattes, lui donnant l'envie de courir après le renard et de lui faire payer de sa vie, elle resta là, impuissante. Pelage de Cendre vint se coucher près d'elle. Le coeur brisé, Plume Dorée ne se rendit même pas compte qu'elle s'endormait. 

    Elle r^va à nouveau. Mais cette fois, le chat qu'elle aimait tant  se retourna et elle vit une dernière fois le visage de cet être si cher à son coeur. Car oui, voilà près d'une lune qu'elle rêvait de lui, qu'elle le voyait s'élonger d'elle. Elle avait enfin compris la signification de se rêve. Un vent doux balaya la fourrure dorée de la guerrière, tandis que Croc Fauve disparaissait dans la brume. Son odeur parvint un instant à Plume Dorée, avant de s'évaporer. Seuls quelques mots parvinrent aux oreilles de la guerrière. 

    << Je t'aime. >>

     

    Plume Dorée ouvrit les yeux. La première choses qu'elle vit, ce fut les étoiles. On l'avais trainée dans l'antre des guerriers. Le souvenir amer de ce qu'il c'était passé et la douleur de sa perte lui restait dans le coeur. Elle se leva tant bien que mal  et sortit pour aller lui rendre hommage. Le coeur gros, suivit d'un étrange silence, Plume Dorée alla se coucher près du corps de Croc Fauve. Le reste de la tribu était là, tête basse. Chacun pleurait la perte du lieutenant. Une question germa soudain dans l'esprit de Plume Dorée. Qui va donc remplacer Croc Fauve en tant que lieutenant?

    Elle soupira. Ciel Gris allait bientôt désigner le remplaçant de Croc Fauve. A ce moment précis, Ciel Gris releva la tête. Lorsqu'il parla, sa voix rauque était emplis de mélancolie et d'émotions.

    << Croc Fauve nous as quitté, ce soir nous lui rendons hommage. C'était quelqu'un de bon et de loyal. Il brille à présent parmi les étoiles. >>

    Il y eu un grand silence. Puis, Ciel Gris reprit, fixant dans yeux Plume Dorée.

    << Je dois nommer un nouveau lieutenant. Ce chat là est un chat loyal et courageux. J'ai choisis pour cela Rêve Blanc. >>

    Tous se tournèrent vers le mâle en question. Celui ci se leva, surpris, il s'avança.

    << C'est un honneur que j'accepte avec joie. >> répondit il.

    Les félins se rassirent pour rendre un dernier hommage à Croc Fauve. Plume Dorée se sentait vide, auprès d'elle, Feuille Morte et Croc de Lion étaient couchés.

    Au loin, une étoile brillait plus que les autres dans le ciel noir de jais, tandis que le coeur de Plume Dorée restait aussi vide que l'ombre du néant. Deux mots résonnait dans ses oreilles. Je t'aime.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique