• Chapitre 15

     

    Un courant d'air froid fit frissonner Patte de Pluie qui ouvrit soudain les yeux. L'apprentie bailla et se roula en boule, s'enfonçant encore plus dans la mousse fraîche. Mais le sommeil ne revient pas. Dépitée, après être restée un moment immobile, elle fut prise d'un second bâillement et s'étira. En allongeant les pattes arrière, elle ne percuta pourtant personne. Inquiète, elle releva la tête et vit que sa sœur, Patte de Givre n'était plus dans son nid. La femelle grise et blanche sentit son cœur s'affoler avant de se calmer. Sans doute était-elle partie faire ses besoins. Mais le doute persistait.

    Depuis plusieurs lunes, Patte de Givre agissait étrangement. Elle disparaissait parfois en pleine forêt, bien qu'au retour elle affirmait être partie à la chasse. Elle semblait toujours épuisée, comme si elle dormait à peine et souvent, Patte de Pluie était réveillée à l'aube, par les mouvements brusques de sa sœur, comme si celle-ci se recouchait. Et puis, il y avait ces chatons : Petit Loup et Petit Fauve. Personne ne savait d'où ils venaient. Patte de Givre les avaient juste ramenés comme ça, un matin. Et depuis, elle refusait fermement de révéler leurs origines. Patte de Pluie fronça le museau à ce souvenir. Patte de Givre n'avait même pas daignée se confier à elle, sa propre sœur !

    Patte de Pluie jeta un œil alentours. Toujours personne. Près d'elle, dormait Patte de Lilas, un peu plus loin ses sœurs, Patte de Fougère et Patte d'Alouette. Mais aucun signe de Patte de Givre. Poussant un soupir silencieux, l'apprentie s'extirpa de la chaleur de son nid pour aller renifler celui de la chatte blanche et noire. Son odeur était encore fraîche, mais la mousse était froide. Elle était vraiment inquiète à présent. Es ce qu'elle serait partie se promener, sans que personne ne le sache ? Elle sait pourtant que c'est dangereux ! Si un renard ou un blaireau lui tombait dessus.... songea-t-elle.

    Sans faire un bruit, les yeux rivés sur le sol pour prendre garde à ne marcher sur personne, Patte de Pluie quitta l'antre des apprentis. Dehors la lune, presque à son zénith, scintillait à travers les arbres, se reflétant sur les rochers. La novice repéra Œil de l'Aube qui montait la garde, couchée sur l'un d'entre eux. Elle décida de s'approcher et de mentir, en lui disant qu'elle allait faire ses besoins, mais la guerrière rousse pâle tigrée dormait à pattes fermées. Eh bien, comme ça, si quelqu'un s'introduisait dans le camp on serait fait comme des rats ! râla tout bas la chatte grise. Cette dernière s'enfonça donc dans les bois.

    Le museau contre le sol frais, elle fit le tour du camp, dans l'espoir de retrouver la trace de sa sœur. Chose faite, elle s'empressa de suivre la suivre. En courant, afin de contrer le froid nocturne, Patte de Pluie filait tout droit, s'arrêtant par moment afin de vérifier qu'elle n'avait pas perdu la trace et se réorienter.

    Enfin, l'odeur se fit de plus en plus forte et la chatte crut apercevoir une fourrure blanche scintillante mais e fut si rapide qu'elle fut certaine d'avoir halluciner. Avec étonnement, Patte de Pluie se rendit compte que sa sœur se dirigeait vers l'extrémité du territoire, là où se dressait rien d'autre que les collines et la lande. Essoufflée, l'apprentie s’assit, tout en se léchant la patte avant puis la passa derrière son oreille. Un frisson la parcourut alors. La saison froide avait été longue et pénible mais enfin le temps se radoucissait, annonçant le début tardif de la saison nouvelle. Une branche craqua. Sursautant, l'apprentie regarda autour d'elle, inquiète qu'une bête puisse l'attaquer. Un cri strident retentit et un volatile passa en trombe juste au-dessus de la chatte qui se recroquevilla de surprise et de peur. Le souffle court, elle se redressa et se força à rire pour se rassurer.

    << Que fais-tu ici ? >> miaula une voix méfiante derrière elle.

    Les oreilles de Patte de Pluie se dressèrent de joie et elle fit volte-face pour se retrouver museau à museau avec une Patte de Givre furibond.

    << Que fais-tu ici ? répéta-t-elle.

    - Je te cherchais. répondit simplement l'apprentie grise en s'approchant.

    - Tu m'espionnais tu veux dire ? >> grogna la novice.

    L'apprentie grise agita les oreilles, gênée. Il était vrai qu'elle voulait savoir ce que faisait sa sœur, ce qu'elle lui cachait mais c'était surtout la peur qu'il lui arrive quelque chose que l'avait amenée à partir dans les bois. Elle secoua la tête.

    << Non, je ....

    - C'est ça ! Pas la peine de parler, tu me suivais ! Tu n'as jamais eu confiance en moi de toute façon ! >> feula la chatte blanche en faisant demi-tour.

    Patte de Pluie se retient de grogner et la suivit.

    << Qu'es ce que tu racontes ? Je n'ai pas le droit de m'inquiéter pour toi ? >>

    Patte de Givre stoppa net et fit face à sa sœur. Patte de Pluie ne l'avait jamais vu comme cela, la fourrure toute ébouriffée, montrant les crocs, ses yeux bleus jetant des éclairs. Mais pourquoi est-elle si furieuse ? Je ne faisais rien de mal ? frissonna l'apprentie.

    << J'avais peur qu'un renard ou un blaireau t'attaque... murmura-t-elle encore.

    - Cesse donc tes mensonges ! Il n'a a pas eu de renards ou de blaireaux depuis des lunes ! Tu me suivais parce que tu n'as pas confiance en moi ! >>

    Patte de Pluie vit rouge et émit un grognement, rentrant et sortant les griffes.

    << Comment veux-tu que j’aie confiance en toi ? Tu disparais en pleine nuit et t'énerves pour rien ! Tu es si fatiguée qu'on dirait que tu ne dors presque pas ! Tu ramènes des chatons sans nous dire d'où ils viennent ! Et après tu veux qu'on te fasse confiance alors que tu passes ton temps toute seule dès que tu en as l'occasion ! >>

    Essoufflée, Patte de Pluie fixa sa sœur, le regard plongé dans ses prunelles bleu sombre. Celle-ci tremblait. Sans un mot, elle s'élança en direction du camp et disparut dans les bois nocturnes.

    Patte de Pluie ouvrit la gueule pour la rappeler puis se ravisa. Soupirant, elle lui emboîta le pas. Lorsqu'elle arriva au camp, elle se glissa silencieusement dans l'entrée, priant pour que Œil de l'Aube soit toujours endormie. Cette dernière l'était, aussi l'apprentie fila jusqu'à la tanière. Patte de Givre y était déjà, roulée en boule dans sa litière, tournant le dos. Patte de Pluie se pencha vers elle, et vit que sa sœur avait le visage enfoui sous ses pattes noires. Poussant un soupir silencieux, la chatte grise et blanche s’installa dans son propre nid, faisant crisser la mousse sèche et remuer Patte de Lilas. Puis, sans un bruit, elle posa sa tête sur ses pattes avant et ferma les yeux.

    Une voix la réveilla. En ouvrant les yeux, la femelle fut d'abord aveuglée par la lumière du soleil puis sa vision redevient claire. Elle discerna alors Patte de Lilas perchée au-dessus d'elle.

    << Debout, murmura-t-il de sa voix aiguë. Tu dois partir avec la patrouille de l'aube, tu te souviens ? >>

    Dans un grognement, la chatte s'étira et se releva. Elle remercia d'un ronron son ami qui sortit de la tanière. L'apprentie jeta aussitôt un œil à la couche de sa sœur. Patte de Givre dormait encore profondément. Elle semblait si paisible. Pourquoi est-elle toujours aussi grincheuse et triste ? Que cache-t-elle ? soupira Patte de Pluie. Si seulement elle me disait, je pourrais l'aider. La chatte bailla et roulant des épaules, s'étira de plus belle. Elle se mit debout et sortit de la tanière où dormait encore Patte d'Alouette.

    Dehors, elle remarqua aussitôt son mentor qui l'attendait en compagnie d'Œil de Mulot, Feuille Sombre et Douce Lune. L'apprentie fila vers eux, la tête haute, ravie de patrouiller en compagnie de ses parents. Lorsqu'elle arriva, Eclat Sombre se leva et d'un geste de queue, annonça le départ. Feuille Sombre s'engagea à sa suite sans un mot mais les deux autres guerriers s'attardèrent. Douce Lune vient se coller à sa fille en ronronnant tandis qu'Œil de Mulot lui donna un coup de langue sur le front.

    << Nous sommes fiers de toi. >> minauda la reine avant de s'engager dans la forêt à la suite de son compagnon.

    Déconcertée, Patte de Pluie les remercia d'un ronron hésitant. Douce Lune n'avait pas pour habitude de montrer ses sentiments et avait vite délaissé ses filles une fois apprenties, afin de les laisser vivre leur vie. Quant à Œil de Mulot, étant un vétéran, il était souvent avec Ciel Doux et occupé. Il passait quand même du temps avec Patte de Pluie, à la chasse, lorsque Eclat Sombre n'était pas avec elle.

    La patrouille se dirigea vers la frontière avec la Tribu de l'Éclair. Le ventre de l'apprentie gargouilla et elle regretta de s'être levée trop tard pour manger. Le trajet se passa sans incidents, les guerriers fatigués ne parlant presque pas.

    De retour au camp, Patte de Pluie remarqua aussitôt Ciel Doux assise juste devant le gros rocher. La cheffe fixait Eclat Sombre du regard. Perplexe, la novice vit son mentor hocher la tête d'un air satisfait. Même si cet échange fut très rapide, la chatte n'en perdit pas une miette. Déconcertée, elle regarda la meneuse bondir sur le rocher et lancer l'appel de rassemblement. Toute la tribu se rassembla peu à peu, Œil de l'Aube et Croc Etincelant en tête. Ils furent suivis de près par Œil de Mulot et Plume de Silex, auparavant couchés au soleil, surveillant leurs chatons. Non loin, Patte de Givre observait attentivement les ébats de Petit Fauve et Petit Loup. Patte de Givre fit un mou de dégoût en voyant le regard attendri de sa sœur envers ces eux étranges petits. Peu importe d'où ils viennent, ils puent le chat domestique et ne ressemble même pas à un chat ! Ils ne seront jamais de véritables membres de cette tribu. se retient-elle de feuler.

    L'apprentie grise et blanche remarqua Patte de Lilas qui lui fit signe de la rejoindre. D'un pas élancé elle alla s'asseoir près de lui. Il lâcha un ronron et entoura la petite chatte avec sa queue.

    << En ce jour, commença Ciel Doux lorsque tous furent installés, nous sommes réunis pour célébrer un baptême. Patte de Pluie approche. >>

    Le cœur de l'apprentie fit un bond à l'appel de son nom. Les félins se tournèrent vers elle, étonnés eux aussi. Le regard de certain fuyant vers Patte de Givre qui était occupée à se lécher le poitrail en vitesse, le dos bien droit.

    << Patte de Givre ne mérite pas d'être faite guerrière ! >> susurra Œil de l'Aube à l'oreille de son compagnon qui opina du chef.

    Patte de Pluie fit un effort pour ne pas leur cracher dessus et s'avança dignement, sous le regard fier et doux de Douce Lune et Œil de Mulot. Voilà pourquoi ils agissaient bizarrement ce matin ! comprit la chatte grise et blanche.

    << Eclat Sombre, Patte de Pluie est ton apprentie. La juges-tu apte à devenir une guerrière et à se battre pour sa tribu ?

    - Elle l'est. assura le matou noir aux bouts des pattes blanches d'un ronron.

    - Alors, à partir de maintenant, tu seras connue sous le nom de Plume de Pluie, guerrière de la Tribu de la Lumière. >>

    Plume de Pluie frissonna en entendant son nouveau nom. Elle ferma les yeux de joie et se tourna vers son ancien mentor pour lui donner un coup de tête affectif.

    << Merci pour tout. >> murmura-t-elle.

    Le grand matou lui adressa un regard bienveillant avant de l'accompagner s'asseoir parmi les autres. Ciel Doux continua.

    << Patte de Givre... >>

    La novice se leva, prête à rejoindre le centre de l'assemblée mais la meneuse lui indiqua d'un geste de queue sec de rester à sa place. La femelle se rassit, visiblement contrariée.

    << Je ne te ferais pas guerrière. miaula sèchement la grande chatte dorée. Si ta sœur est prête à servir loyalement sa tribu, tu ne l'es certainement pas. Tu deviendras guerrière le jour où tu nous diras d'où viennent ces chatons que tu as ramenée. >> Elle désigna Petit Fauve et Petit Loup qui se recroquevillèrent devant le regard froid de la cheffe. << Tu n'arrives même pas à remplir tes devoirs d'apprentie, devenir guerrière de changera rien. >>

    Plume de Pluie se sentit mal de voir Ciel Doux rabaisser sa sœur devant toute la tribu, et encore plus quand elle vit que beaucoup hochaient la tête pour montrer leur accord. La nouvelle guerrière s'attendit à voir Patte de Givre répliquer, mais cette dernière se contenta de baisser la tête, plus peinée qu'en colère. La meneuse mit fin à l'assemblée et sauta au sol. A cet ordre, la tribu se mit à féliciter Plume de Pluie, Patte de Lilas en premier. Le petit chat vint se coller à elle en ronronnant, suivit par les parents de cette dernière. Mais la guerrière ne pouvait être heureuse. Elle se dégagea gentiment et se dirigea vers Patte de Givre qui n'avait pas bronché.

    << Patte de Givre, je suis dés...

    - Ne me parle pas ! feula cette dernière en relevant soudainement la tête, ses yeux bleus sombre mouillés de larmes. Tout ça c'est de ta faute ! >>

    Sans que Plume de Pluie n'ai le temps de réagir, la chatte blanche et noire s'élança dans la forêt.

     

     

    - Et voilà ! J'ai essayée de le sortir assez vite celui là :3 Bref, j'espère que ça vous plait, plus que 5 chapitres! J'ai hâte de finir ce tome, et de pouvoir continuer sur sa suite :3 -

    « Tranquility*Roses* »

  • Commentaires

    1
    Belle de jour
    Vendredi 7 Juillet à 18:10

    Ciel dorée, quand est-ce que sortiras le chapitre 16 de la voie des guerriers et combien y aura-t-il de chapitre à la voie des guerriers ?

      • Vendredi 7 Juillet à 18:15

        Il n'y a plus de chapitres, j'ai fait un article pour expliquer que j'arrêtais Les 4 Tribus et pourquoi.

        Et il devait y en avoir 20

      • Belle de jour
        Samedi 8 Juillet à 11:47

        Ah OK, j'avais pas vu . Mais bon je trouve que tu aurais au moins pu écrire un dernier chapitre pour ne pas nous laisser sur ça ! On a envie de savoir ce qui va se passer ensuite .

      • Samedi 8 Juillet à 11:58

        Bah j'allais pas me forcer à finir le chapitre 16, surtout qu'il allait laisser du suspense aussi. Mais je pourrais vite fait faire un article pour expliquer ce qu'il devait se passer ensuite (même si je me souviens pas de tout)

      • Belle de jour
        Mercredi 19 Juillet à 09:47

        D'accord merci smile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :